Acad?mie de Versailles
Site du lycée Julie-Victoire Daubié - Argenteuil

Anglais : La réforme du bac 2013

De nouvelles épreuves de langues vivantes seront appliquées à compter de la session 2013 du baccalauréat.

Les coefficients :

- Sections générales :

ESSL
LV1 3 3 4
LV2 2 2 4
LV3 épreuve de spécialité 4
langue vivante approfondie LVA 4
littérature étrangère en langue étrangère LELE 4

- Sections technologiques :

STG com & gestion des ressources humaines STG mercatique & comptabilité en finance d’entreprise STG gestion des systèmes d’information ST2S STI2D STD2A STL
3 3 2 2 2 2 2
3 2 2 2 2 2

Les modalité des épreuves :

sériepartie écrite obligatoirepartie orale obligatoire
ES sur 20 sur 20
S sur 20 sur 20
STG sur 20 sur 20
ST2S sur 20 sur 20
STI2D sur 20 sur 20
STD2A sur 20 sur 20
STL sur 20 sur 20

Pour la série L, les épreuves de langues vivantes obligatoires, de langue vivante approfondie et de littérature étrangère en langue étrangère sont notées sur 20. La répartition des points entre l’épreuve écrite et l’épreuve orale pour cette série est organisée comme suit :

LV obligatoire seule LV obligatoire + LVA spécialité LELE obligatoire
coefficient 4 coefficient 8 coefficient 1
écrit terminal oral terminal écrit terminal oral terminal oral terminal
moitié note globale moitié note globale moitié note globale moitié note globale note distincte

Les objectifs de l’épreuve :

Le niveau attendu du Cadre européen commun de référence (CECRL) est B2 "niveau avancé ou indépendant" pour la LV1 et B1 "niveau seuil" pour la LV2. En série L, langue vivante approfondie, le candidat peut valoriser un niveau C1 "utilisateur expérimenté". En LV3, le niveau attendu est fixé au niveau A2 "niveau intermédiaire ou usuel".

La structure de l’épreuve écrite :

LV 1LV 2
ES 3 h 2 h
S 3 h 2 h
L 3 h 3 h
STG 2 h 2 h
ST2S 2 h
STI2D 2 h 2 h
STD2A 2 h 2 h
STL 2 h 2 h

- Première sous-partie de l’épreuve écrite : Compréhension de l’écrit, notée sur 10 points, au demi-point près. Elle prend appui sur un, deux ou trois documents en langue étrangère, qui peuvent relever de différents genres (extraits d’œuvres littéraires ou d’articles de presse notamment), être informatifs, descriptifs, narratifs ou argumentatifs. Ils renvoient à des notions du programme. Certains documents peuvent comporter des documents iconographiques.

En LV1, l’évaluation vise à vérifier l’aptitude du candidat à :

* identifier le sujet ou la thématique générale des différents documents

* repérer dans un ou plusieurs documents les informations importantes relatives à un thème ou une problématique donnés

* comprendre les événements ou informations essentiels présents dans les documents

* comprendre les liens logiques, chronologiques ou thématiques entre ls informations ou événements relatés ou évoqués dans les documents

* comprendre les motivations et réactions des personnages, du narrateur ou de l’auteur

* comprendre les conclusions d’une argumentation

* comprendre les détails significatifs d’un document informatif ou factuel

* percevoir les points de vue, les opinions, les contrastes dans les documents et/ou dans leur mise en relation

En LV2, l’évaluation vise à vérifier l’aptitude du candidat à :

* identifier le sujet ou la thématique générale des différents documents

* repérer dans un ou plusieurs documents les informations importantes relatives à un thème ou une problématique donnés

* comprendre les événements ou informations essentiels présents dans les documents

* comprendre les liens logiques, chronologiques ou thématiques entre ls informations ou événements relatés ou évoqués dans les documents

* comprendre les motivations et réactions des personnages, du narrateur ou de l’auteur

* comprendre les conclusions d’une argumentation

- Seconde sous-partie de l’épreuve écrite : expression écrite, notée sur 10 points, au demi-point près.

Elle est évaluée à l’aide d’une ou plusieurs tâches correspondant aux niveaux de compétence du CECRL.

En LV1, le candidat rédige d’une part un ou plusieurs textes construits. Est évaluée l’aptitude du candidat à rédiger, dans une langue correcte et directement compréhensible, un ou des textes cohérents et clairement articulés, correspondant au niveau B1 du CECRL.

D’autre part, il construit une argumentation personnelle à propos d’un thème en relation avec les documents proposés dans la première sous-partie (compréhension de l’écrit) ou d’un nouveau document "tremplin". Est évaluée l’aptitude du candidat à exprimer de façon nuancée et argumentée une opinion ou un avis, en présentant clairement dans une langue correcte aussi précise que possible les avantages ou les inconvénients d’une proposition, les points forts et les limites d’une prise de position, correspondant au niveau B1 du CECRL.

En LV2, le candidat rédige un ou plusieurs textes construits. Est évaluée l’aptitude du candidat à rédiger, dans une langue correcte et directement compréhensible, un ou des textes cohérents et clairement articulés, correspondant au niveau B1 du CECRL.

La structure de l’épreuve orale :

LV obligatoire ES S STG ST2S STI2D STD2A STL LV + LELE LV + LVA spécialité LV + LVA spécialité + LELE
oral terminal oraux terminaux accolés oral terminal oraux terminaux accolés
durée 20 mn durée 20 mn + 10 mn durée 30 mn durée 30 mn + 10 mn
préparation 10 mn préparation 1O mn + 10 mn consécutives préparation 10 mn préparation 10 mn + 10 mn consécutives

L’évaluation orale se déroule pendant le temps scolaire.

- Premier temps de l’évaluation : compréhension de l’oral (LV1 et LV2)

Durée : 10 mn (le temps d’écoute n’est pas inclus dans cette durée). Cette évaluation est organisée au cours du deuxième trimestre de l’année de terminale. Les supports enregistrés, audio ou vidéo, sont liés aux notions du programme mais n’ont pas été étudiés en classe. Il peut s’agir de monologues, dialogues, discours ou discussions extraits d’émissions de radio, de documentaires, de films ou de journaux télévisés. L’enregistrement durera au maximum une minute trente. Les candidats peuvent être évalués sur deux documents, plus courts, de nature différente.

Les candidats ont trois écoutes de l’enregistrement, séparées chacune d’une minute. Ils peuvent prendre des notes pendant chaque écoute. Ils disposent ensuite de 10 minutes pou rendre compte par écrit en français de ce qu’ils ont compris.

- Second temps de l’évaluation : expression orale (LV1 et LV2)

Durée : 10 mn ; préparation : 10 mn. Cette évaluation est organisée au cours du dernier trimestre de l’année de terminale. Le candidat tire au sort une des notions du programme étudiées pendant l’année de terminale. Après les 10 mn de préparation, il dispose de 5 mn pour présenter cette notion. Cette prise de parole en continu sert d’amorce à une conversation conduite par le professeur, qui prend appui sur l’exposé du candidat. Cette phase d’interaction n’excède pas 5 minutes.

- Partie orale de l’épreuve de langues vivantes obligatoires en série L  :

Durée : 20 mn ; préparation : 10 mn. Le candidat présente à l’examinateur la liste des notions du programme qu’il a étudiées pendant l’année de terminale et les documents qui les ont illustrées. L’examinateur choisit l’une de ces notions. Après 10 mn de préparation, le candidat dispose de 10 mn maximum pour présenter cette notion. Cette prise de parole en continu sert d’amorce à une conversation conduite par l’examinateur, qui prend appui sur l’exposé du candidat. Cette phase d’interaction n’excède pas 10 minutes.

- Epreuve orale pour la langue choisie comme enseignement de spécialité (langue vivante approfondie) en série L  :

Préparation : 10 mn ; durée de l’épreuve 30 mn. Le candidat a choisi deux des notions étudiées pendant l’année de terminale et a constitué pour chacune d’elles un dossier comportant deux documents étudiés en classe et un document de son choix qui illustre ou complète cette notion. L’examinateur choisit l’une des notions. Après 10 mn de préparation, le candidat dispose de 10 mn pour présenter son dossier et justifier ses choix. Cette prise de parole en continu sert d’amorce à une conversation conduite par l’examinateur, qui prend appui sur l’exposé du candidat. Cette phase d’interaction n’excède pas 20 minutes.

- Epreuve orale obligatoire de littérature étrangère en langue étrangère en série L  :

Préparation 10 mn (qui s’ajoutent aux 10 mn de préparation de l’oral auquel il est accolé) ; durée de l’épreuve 10 mn maximum. Le candidat a choisi deux des thématiques du programme de littérature étrangère en langue étrangère et a constitué pour chacune d’elles un dossier composé de trois textes extraits d’une ou plusieurs œuvres étudiées (roman, théâtre, poésie). Il y a ajouté tout document qui lui semble pertinent pour analyser la réception de la ou des œuvres (extrait de critique, adaptation, illustration iconographique, etc). L’examinateur choisit l’une de ces thématiques.

Immédiatement après l’épreuve obligatoire ou de spécialité, le candidat dispose de 5 mn pour présenter le dossier portant sur la thématique choisie par l’examinateur et pour justifier son choix de documents. Cette prise de parole en continu sert d’amorce à une conversation conduite par l’examinateur, qui prend appui sur l’exposé du candidat. Cette phase d’interaction n’excède pas 5 minutes. Le candidat doit montrer qu’il perçoit les enjeux des textes sur lesquels il est interrogé et les spécificités de la littérature en langue étrangère qu’il a étudiée. Il doit s’exprimer dans une gamme de langue suffisamment étendue pour pouvoir décrire, exprimer un point de vue et développer une argumentation.

- L’épreuve orale de LV3  : spécialité en série L ou facultative en séries L, ES, S, STG.

Préparation : 10 mn ; durée de l’épreuve 20 mn. Le candidat présente à l’examinateur la liste des notions du programme qu’il a étudiées pendant l’année de terminale et les documents qui les ont illustrées. L’examinateur choisit l’une de ces notions. Après 10 mn de préparation, le candidat dispose de 10 mn pour présenter cette notion. Cette prise de parole en continu sert d’amorce à une conversation conduite par l’examinateur, qui prend appui sur l’exposé du candidat. Cette phase d’interaction n’excède pas 10 minutes.

L’épreuve vise à évaluer le degré de compréhension par le candidat d’un texte écrit d’une longueur de 20 à 30 lignes et la qualité de son expression personnelle dans la langue vivante étrangère. Il est demandé au candidat de traduire quelques lignes du texte (10 au maximum) et de répondre en langue étrangère à des questions portant sur le texte. La traduction est notée sur 5 points et les questions sur 15.

Epreuves orales de contrôle :

Préparation 10 mn ; durée 20 mn. Le coefficient est identique à celui de l’épreuve écrite correspondante du premier groupe d’épreuves.

L’évaluation prend appui sur un document découvert par le candidat au moment de l’épreuve. Il se rapporte à l’une des notions du programme et peut relever de genres très différents (image publicitaire, dessin humoristique, photographie, reproduction d’une œuvre plastique, slogan, titre d’article de presse, question invitant le candidat à prendre position sur un sujet d’actualité ou un phénomène de société, etc). Le candidat présente à l’examinateur la liste des notions du programme qu’il a étudiées pendant l’année de terminale. L’examinateur propose au candidat deux documents, qui se rapportent chacun à une notion différente de cette liste. Le candidat choisit l’un des documents et dispose de 10 mn pour organiser ses idées et préparer son propos.

Cette prise de parole (10 mn maximum) sert d’amorce à une conversation conduite par l’examinateur, qui prend appui sur l’exposé du candidat. Cette phase d’interaction n’excède pas 10 minutes.

D’après le Bulletin officiel, n°43 du 24 novembre 2011 et n°9 du 1er mars 2012



Site du lycée Julie-Victoire Daubié - Argenteuil (académie de Versailles) - 2008
Responsable éditorial : Etienne RECOING